dimanche 11 avril 2010

Ce à quoi nous aspirons, ou la pyramide des besoins.

Nous menons tous nos vies avec des objectifs plus ou moins précis, et à plus ou moins long terme. Lorsque nous préparons nos repas, participons à une activité culturelle, en allant au travail ou en discutant avec des amis, quels sont nos objectifs, nos motivations? Partageons-nous tous des objectifs communs, et peut-on les hiérarchiser ?  C'est ce type de questions que se pose le psychologue Abraham Maslow dans les années 40 dans son article: "A Theory of Human Motivation". Il apporte alors une contribution essentielle à l'étude du comportement dont les applications sont nombreuses: La pyramide des besoins.



Les 5 niveaux de la pyramide:
La pyramide comprend 5 niveaux, et l'on ne peut passer au niveau suivant que si le premier niveau de besoin est satisfait (bien sur il y' a des exceptions).
-Premier niveau:Les besoins physiologiques; ils sont liés au maintien de l'homéostasie et sont donc nécessaires à la survie de la personne, c'est par exemple respirer, boire, dormir, manger...
-Second niveau: Le besoin de sécurité; il s'agit ici de s'assurer du lendemain, on situe à ce niveau le besoin d'un logement, le besoin de revenus/ressources, la sécurité physique, la santé, ou encore la stabilité psychologique.
-Troisième niveau: Les besoins sociaux/affectifs, et oui l'homme est un animal grégaire, chacun à besoin de s'intégrer au groupe, d'avoir des amis, de former un couple... (nous reparlerons du problème de la reproduction / sexualité ...)
-Quatrième niveau: Le besoin d'estime; c'est le besoin d'être respecté par les autres, mais aussi l'estime de soit.  bref le besoin de ne pas être un "looser" aussi bien dans le domaine des loisirs que du travail.
-Cinquième niveau: Le besoin d'implication et d'accomplissement personnel; Au delà de l'estime de soit et des autres , l'on peut agir par pur besoin d'accomplissement, par gout de l'effort, par curiosité. il s'agit d'activités désintéressés  qui participent un peu à faire de ce monde un monde meilleur !

Et la reproduction dans tout ça ...
Et oui la reproduction n'est pas placée dans la pyramide des besoins ! On peut imaginer qu'elle se situe au niveau des besoins physiologiques, puisque l'évolution "nous a façonné" pour survire et transmettre nos gènes (c'est d'ailleurs la définition de la "valeur sélective" ou fitness...). Cependant puisque chaque rapport sexuel ne permet pas la reproduction et étant donner la généralisation de la contraception, on peut estimer que la sexualité s'apparente à un besoin social, un peu comme chez le Bonobo qui résout chaque conflit par un acte sexuel !

Quelques exemples:
-Un individu peut remettre en cause sa propre sécurité pour satisfaire à un besoin physiologique tel que se nourrir (tel Aladdin volant un morceau de pain... - désolé je l'ai revu récemment).
-Peu de gens sont prêts à abandonner leur situation personnelle, ou leur travail, pour une romance amoureuse car le besoin de sécurité prime sur les besoins sociaux. (C'est d'ailleurs tellement rare que c'est le sujet de beaucoup de comédie romantiques !!)
On pourrait trouver encore beaucoup d'exemples...


Quelles applications ?
L'une des applications (en plus de la psychologie) c'est le marketing. Chaque produit proposé doit répondre à un besoin du consommateur. L'objectif des campagnes de marketing est de se rapprocher du niveau le moins satisfait par une grande partie de population. Par exemple: les besoins sociaux, la pub va alors faire passer le produit comme créateur de liens sociaux (c'est souvent le cas pour le tabac ou l'alcool, ou encore la console de jeu Wii réputée très conviviale). L'autre objectif est de faire croire à la "cible" visée que tous ses autres besoins sont satisfaits, notamment lorsque le produit est futile. C'est pourquoi les pubs nous incitent souvent à nous identifier à des individus riches et beaux ayant pleinement satisfaits les premiers niveaux de besoins (ex: les pubs de parfum: "Vous aussi vous êtes riches beaux et intelligent votre vie sociale est comblée, et vous pouvez porter notre parfum exceptionnel vendu à un prix exorbitant...")



Remise en cause d'un niveau inférieur pour satisfaire un besoin supérieur !
Parfois certaines personnes ne respectent pas la hiérarchie de la pyramide des besoins.  Ainsi que penser, des prêtres, des ermites et autres Diogène qui renoncent parfois à la société, au confort matériel et à bien d'autres besoin, dans le but de satisfaire le besoin d'accomplissement, le cinquième niveau que beaucoup négligent (C'est l'ascétisme) !  Autre exemple, le besoin d'estime peut amener à négliger le besoin de sécurité au cours d'activités téméraires mais socialement valorisées (défis et records divers et sports extrêmes). On peut citer également un trouble tel que l'anorexie ou l'estime de soi passe avant même un besoin physiologique. Ce type de comportements me semble d'ailleurs symptomatique de l'adolescence où la hiérarchie de la pyramide des besoins fait l'objet d'expérimentations et de mises à l'épreuve... Mais c'est également une probable conséquence des campagnes marketing où les niveaux sont souvent bouleversés.  Merci,  société de consommation !

à lire sur ce sujet: l'article wikipédia

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Pertinence, approche scientifique et humour ... ma foi joli cocktail :-)) votre approche est de + pédagogique, cela ne gâche rien ! LT

Anonyme a dit…

Jésus Christ est le fils de Dieu. La confiance en la vie éternelle par la foi en Jésus Christ est s’accomplir. Un être accompli c'est un être une personne fait le bien et qui est bon. La réalisation est lorsque l'on aime les autres, nous descendons de notre pyramide pour faire monter les autres. Béni soit Dieu qui est descendu du trône du ciel pour venir nous chercher dans la faim et la soif pour l'amour.

Enregistrer un commentaire