mercredi 14 avril 2010

A dose homéopathique ...

Nous avons tous dans notre entourage une personne qui se soigne par homéopathie, ces petites granules sucrées, étendard de la médecine « douce » qui sont à l’origine de l’expression : «  à dose homéopathique ». Mais que ce cache derrière cette expression ? A quel point les médicaments homéopathiques sont-ils dilués et à quoi peut bien correspondre le nombre CH qui figure sur le coté du tube de granules homéopathiques ?

1 CH : une dilution au centième !
Prenons une goutte de teinture-mère obtenue par macération de plantes et diluons-la dans 99 gouttes de solvant (eau par exemple) on obtient donc une dilution au centième, c'est 1CH pour Centésimale Hahnemannienne (du nom de l’inventeur de l’homéopathie). En reprenant une goutte de cette solution à 1CH que l'on dilue dans 99 gouttes de solvant on obtient une solution à 2CH (soit une dilution au 1/10 000ème ou 1x10-4). Ainsi à chaque fois que le nombre de CH augmente de 1, le facteur de dilution augmente de 100! La dilution maximale actuellement en homéopathie est de 30CH, ce qui représente une dilution au 1.10-60 éme de la concentration initiale ! Pour bien se figurer ce que cela représente qu'une dilution au 1x10-60 ème, essayons de visualiser la quantité d'eau dans laquelle notre goutte initiale a été diluée...

Une dilution astronomique !
Une goutte à un volume moyen d'environ 0,03 cm3; pour faire notre dilution il faut donc multiplier ce volume par 1060 cela correspond à 3x1052 m3. Difficile de se représenter un tel volume me direz-vous. L'arrête du cube correspondant à un tel volume mesure 3,11x1017m. Essayons de trouver une longueur comparable, par exemple la distance Terre-Soleil: elle a une longueur d'environ 1,5x1011m ! Si l'on fait le rapport de ces deux longueurs (arrête du cube d'eau/distance Terre-Soleil) on obtient environ 2 millions.
[Si vous êtes largué cette illustration devrait vous aider !]
En conclusion pour obtenir la dilution correspondant à 30CH, il faut mettre une goutte de teinture-mère dans une cube d'eau dont l'arrête mesure 2 millions de fois la distance Terre-Soleil !!

Concrètement, y'a-t-il quelque chose dans ces granules??
Admettons qu'une goutte contienne une môle exactement de molécules actives (c'est une approximation très très largement au dessus des faits). Il suffit alors de multiplier cette môle par le nombre d'Avogadro pour connaitre le nombre « exact » de molécules présentes dans notre goutte, soit 6,023.1023 molécules (groupes d'atomes !). On a donc 6,023.1023 molécules dans notre solution de départ, puis à chaque dilution le nombre de molécules est divisé par 100 ! Donc à une dilution de 12 CH le nombre de molécules est divisé par 1x1024 soit 0,1 molécules présentes dans la dilution. Donc à partir de 12CH, la totalité des granules ne comprennent statistiquement plus une seule molécule du produit actif.

Rappelons en guise de conclusion que la France consomme 20 % de la production mondiale de "médicaments" homéopathiques alors qu’elle ne représente que 1% de la population du globe. Un succès uniquement lié à l'effet placebo, aux campagnes marketings ("oscillococcinum est un médicament" nous dit la pub) et aux 20% de médecin qui prescrivent ces produits (remboursés à 35%). Médecine douce ou folie douce, à vous de voir !

à lire sur ce sujet : article Wikipédia
PS: l'effet placebo lié à l'homéopathie peut-être fortement altéré par la lecture de cet article !

13 commentaires:

Anne-Claire a dit…

Merci pour cet article passionnant qui étayera nos débats (mouvementés) avec monsieur Léon sur l'efficacité de l'homéopathie! Il va avoir de plus en plus de mal a me faire avaler son L52 et autres "potions magiques"!

Anonyme a dit…

et bien moi je dis que c'est assez peu important !!!
En effet, il est assez connu que l'homéopathie fait en théorie autant d'effet que si on se passait une boite de médicament devant les yeux en espérant un résultat...
Je crois sincèrement que l'efficacité n'est pas la !

What about the "placebo effect?!!

Après tout, c'est la dessus qu'il faut compter ! Et pas sur une soit disant "mémoire de l'eau"!!

Voici qui ferait de bons sujets... Enfin moi j'dis ca, j'dis rien!

A bientôt monsieur Colin !!!

*** Mr Léon ***

JPC a dit…

Je ne soutient pas que l'Homéopathie n'est pas efficace, mais uniquement que son efficacité repose sur un fort effet placebo qui s'explique par divers raisons:

1-Les médecins homéopathes accordent sans doute plus de temps et d'écoute à leur patients. A vrai dire tant mieux, si dans les hôpitaux les personnels avait un peu plus de temps pour redonner une place au coté humain, je pense que la situation serait très différente. Bref l'homéopathie c'est un peu du réconfort en granules !

2-L'homéopathie est conseillées dans des pathologies où l'on sait que la part du "psychique" est importante (insomnies, douleurs passagères, état de fatigue etc.) où alors en "cures préventives", et là forcement c'est facile de se convaincre de son efficacité (il suffit d'avoir la chance de ne pas être malade pour y croire).

3-L'homéopathie entretient sa réputation de médecine "douce" "efficace" "à base de plantes" à coups de pubs, mais également grâce au bouche à oreille! Le fait est que les personne chez qui l'homéopathie fonctionne sont celles qui en sont par avance le plus convaincu et qui vont donc montrer le plus de conviction à convaincre leur entourage (discours du type "chez moi ça marche! c'est miraculeux !!")... Et parfois cela tourne à l'extrémisme, une bronchiolite chez l'enfant ne se soigne pas par homéopathie ! (le gamin d'une collègue c'est retrouvé 3 jours au urgences comme ça...)

Bref si l'effet placebo fonctionne, tant mieux, mais on a déjà inventé la religion pour ça et c'est gratuit ! Arrêtons d'utiliser l'étiquette de la science pour vendre des faux médicaments qui creusent le trou de la sécu de tous les français, même ceux qui ne font pas ce choix. Et rétablissons la vérité sur l'homéopathie, les gens trouverons autre chose (n'en déplaise aux labos qui profitent bien)... Lampe en cristaux roses, porte bonheur que sais-je encore!

Dernier point, je ne remet absolument pas en cause l'effet des plantes médicinales lorsqu'elle sont utilisées à des concentrations "non homéopathiques", l'herboristerie est d'ailleurs une alternative autrement plus sage que l'homéopathie !

Voilà désolé si je m'emporte un peu mon ami mais c'est pour mieux te convaincre, loin de moi l'idée d'une agression et merci pour votre lecture attentive qui soulève le débat!

Ternat a dit…

Avec de telles argumentations What else?.
Désolé mais des chercheurs qui cherchent on en trouve mais des chercheurs qui trouvent on en cherche.
Savez vous d'abord ce qu'est "une matière médicale
homéopathique" et comment elle est réalisée?
Apotik12.

Anonyme a dit…

Pour vous permettre un jugement digne d'un homme de science sur un domaine complexe sur lequel beaucoup a déjà été dit et écrit, il conviendrait de vous documenter un peu plus et de regarder d'un peu plus près.

Pour la préparation d'un remède par exemple, il ne suffit pas de diluer la teinture mère dans une masse d'eau invraisemblable, il y a aussi la dynamisation, c.à.d. il faut secouer fortement la préparation à chaque étape.

C'est vrai que cela sonne assez bizarre, mais les résultats sont là, et ce non seulement jusqu'en 30 CH, mais aussi à 1 M (mille) et plusieurs LM (50000).
Difficile à admettre si on part du principe que notre science actuelle sait déjà tout et qu'il n'y a plus rien à découvrir et à apprendre (est-ce que cela vous rappelle quelque chose ?).
Or, si on revendique une attitude de vrai scientifique, c’est un challenge qui se présente. On ne peut pas fermer les yeux devant le fait que l'homéopathie "fonctionne" particulièrement bien chez les nourrissons et les animaux, qui sont quand-même à l'abri de tout soupçon d'effet placébo (et chez un nombre impressionnant de malades chroniques ou « tout » - y compris un certain nombre de remèdes homéopathiques - a échoué jusqu’au moment ou on a enfin pu trouver LE bon remède homéopathique).

Bien des esprits critiques et scientifiques se sont attelés à la tâche de démontrer l'inefficacité de l'homéopathie et bon nombre d'entre eux ont pu découvrir quel trésor attend celui qui sait garder l’esprit ouvert.
Certes, on ne peut pas encore expliquer en détail comment l’homéopathie agit sur le plan moléculaire. Mais est-ce une attitude de scientifique de dire : Je ne peux pas expliquer comment cela fonctionne, donc cela n’existe pas?
Si vous prenez la peine d’apprendre plus sur le fonctionnement de cet art médical aux principes qui suivent une analogie parfaite (renseignez vous sur la façon de laquelle on détermine quel remède peut être efficace pour quel cas) vous allez peut-être découvrir un sujet passionnant qui mérite une étude objective. En tout cas vous pourrez en parler avec plus de connaissance et certainement avec un peu moins d’arrogance.

Connie

PS
L’homéopathie est loin d’être une médecine douce. Ceux qui essayent de vous « vendre» cela ne sont probablement pas des homéopathes très sérieux.

Anonyme a dit…

Bravo cher collègue d'avoir eu le courage de publier un article sur l'homéopathie.

Pour répondre à "Anonyme", bien entendu la science n'explique pas (encore ?) tout (et je ne pense pas que ce soit possible).

Mais avant d'expliquer un fait, il faut établir ce dernier.

Avant d'expliquer un effet thérapeutique, il faut prouver qu'il existe.

Or il n'est pas nécessaire de recourir à la physique quantique (ou à des délires sur l'empreinte laissée par les succussions : voir l'arnaque de la mémoire de l'eau) pour démontrer qu'un traitement ne vaut guère mieux qu'un placebo.

Une simple étude en double aveugle suffit (combien ont été faites !!!), et si c'était aussi flagrant que "l'homéopathie, ça marche !!!" alors les statistiques devraient montrer des résultats bien supérieurs au placebo.

Je vous laisse à votre "art médical" - faut il rappeler qu'il s'agit d'un dogme émanant d'un seul homme - et à vos rêves.

L'ouverture d'esprit, c'est d'accepter qu'on s'est gouré toute sa vie, qu'on s'est soigné par effet Placebo.

Oui, l'homme qui sera capable de dire "j'admets m'être leurré pendant des années, mais devant les faits je m'incline" a beaucoup d'ouverture d'esprit.

(et des témoignages du genre "chez ma soeur ça a marché !" ou "mon médecin est diplomé et il y croit", on est d'accord qu'en dehors d'un test statistique ça ne vaut rien, n'est-ce pas ?)

Philippe Cosentino, professeur agrégé de SVT.

Bibouxi a dit…

Concernant des effets vérifiés chez des animaux (seul argument pour l'homéopathie et contre l'effet placebo qui pourrait tenir selon moi), avez vous des ref de publies démontrant cela?

Sinon, les termes de "dynamisation" et "d'empreintes moléculaires", gardez ça pour l'alchimie et l'héroic fantasy^^

En tous cas, c'est un sujet qui passionne. France 5 a battu son record d'audience avec une émission sur ce thème.

Pour moi, la particularité des débats vient du fait que cette fois, le "Vatican des pro-homéopathie" est à l'intérieur de la communauté scientifique.

Anonyme a dit…

"une môle" : quel drôle d'accent ! ;)

Anonyme a dit…

Cher Colin,

Eh voilà, tu t'es frotté à un sujet délicat et tu as oublié l'essentiel de l'homéopathie : « IL FAUT SECOUER (pardon, "dynamiser") LE MÉLANGE DILUÉ pour que la mémoire de l'eau fasse effet » :o)

Je suis étonné de ne pas avoir lu dans les commentaires le fameux "argument" de « la-preuve-que-ça-marche, je connais un cheval qui a été soigné par homéopathie, ce qui prouve que ce n'est pas l'effet placebo »... (on trouve quelques variantes avec les chèvres et les chats).

Je ne sais plus qui avait dit un jour : "l'homéopathie ça consiste à transformer des granules de sucre en or"... pour le coup, là ce n'est pas un effet placébo.

~~ Ton cher chimiste ~~

Anonyme a dit…

Je suis un scientifique, un vrai de vrai (doctorat de chimie orga)
je me suis donc moqué gentiment de ceux qui croyaient en l'homéopathie et aujourd'hui
j'admets m'être leurré pendant des années, mais devant les faits je me suis incliné !
(merci Philippe Cosentino pour cette belle phrase!)

J'ai vérifié par moi même que cela marchait et je n'ai pas "besoin" d'un mécanisme pour valider cela ... (même si, comme vous l'imaginez j'en ai élaboré quelques uns...)

Si comme moi vous pensez que les faits et donc les expériences comptent infiniement plus que les théories. Et que quoique naturellement sceptique (il le faut!) vous êtes en plus de cela, un peu ouvert d'esprit je vous invite à prendre une dose d'Arnica en 50 000 K !!
Ne vous documentez pas plus !

Si des sensations inconnues vous viennent justement à le suite de cette prise nouvelle pour vous : la corrélation serait, même pour les plus sceptiques, statistiquement envisageable....
Si cela ne vous suffit pas renouvellez quelques semaines plus tard (etc...en aveugle pourquoi pas...)

Vous pourrez ensuite répondre à ce message !

Si vous êtes très téméraire, vous pourriez essayer avec Arsenic (même dilution)
Vous ne craignez rien, ca fait longtemps qu'il n'y plus de molécule à cette dilution !! ;-)
Mais je ne vous le conseille pas, après l'essais avec Arnica, j'ai décidé de moins faire le malin avec l'homéopathie !

PS :
Merci Connie, Philippe et les autres pour vos témoignages sincères,
c'est comme ça qu'on avancera à terme, même si dans la pensée comme dans toute chose
la moyenne reste un nivellement par le milieu qui brise les plus avancés

Mahel LP




Pascal Mag a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Anonyme a dit…

j étais septique sur le simple fait que cela fasse un quelconque effet et pourtant cela m à retourné la tête.... moi simple utilisateur débutant .. j en suis resté Baba .. j aurais préfèré pour le coup que ce soit un placebo . car je n étais vraiment pas bien et de plus cela n à pas eu un bon effet ... donc si c était un placebo ça aurait était dans le sens que je souhaitais . ce fut pas le cas .

Danny Cardoso a dit…

Bonjour!
Je suis un client régulier d'un site web d'une pharmacie qui vend également des produits homéopathiques, je l'ai déjà utilisé sera longtemps un très bon site web, un service de haute qualité! https://www.soin-et-nature.com/fr/

Enregistrer un commentaire